Le menu

Alertswiss, l’app qui n’alerte presque personne


Le gouvernement fédéral a lancé une application pour avertir la population lors d’un attentat terroriste. Le hic: peu de personnes l’ont installée. Après l’attaque de Strasbourg, les membres du Parlement Européen ont reçu une invitation par mail et par SMS à rester dans le bâtiment. En Allemagne, après un attentat terroriste, la population touchée a

En savoir plus »

Surveillance: À Genève, la guerre des écoutes fait rage entre les espions


Pour la première fois, des acteurs du contre-espionnage livrent les codes de l’affrontement high-tech qui se livre au bout du lac Léman. Un conflit dont la Suisse dit tout ignorer. Lorsqu’il doit participer à des réunions en dehors du Palais des Nations, Staffan de Mistura, le médiateur de l’ONU pour la Syrie, sait qu’il doit

En savoir plus »

Surveillance des assurés: Cinq questions que vous vous posez actuellement.


Le 25 Novembre 2018, les Suisses ont accepté à 64,7% la surveillance des assurés. Quand les détectives seront-ils de retour, allez-vous être surveillé et comment? Contrairement à ce qu’affirme le comité référendaire, les détectives n’auront donc pas davantage de compétence que la police. Aucun détective social n’aura le droit de filmer une personne dans son salon

En savoir plus »

Surveillance des assurés: Les Suisses acceptent le texte à 64,7%


Le peuple a plébiscité la nouvelle base légale permettant l’observation secrète d’assurés soupçonnés de triche. Des détectives privés pourront à nouveau traquer les fraudeurs à l’assurance sociale. Les Suisses ont accepté dimanche à 64,7% la base légale permettant l’observation secrète d’assurés soupçonnés de triche. Seuls Genève et le Jura ont refusé. A Genève, le «non»

En savoir plus »


Membre de