Un smartphone sur quatre est insuffisamment protégé contre la perte de données et le piratage informatique en Suisse, selon une analyse de Comparis diffusée récemment ainsi que l’article publié dans le site web Swissinfo.ch . La non-mise à jour régulière du téléphone est en cause.

Près de 3% des Suisses n’effectuent jamais la moindre mise à jour et 23% ne le font que de manière occasionnelle, précise le service de comparaison en ligne. Cette situation est jugée “critique” par Comparis, car la durée de vie des smartphones s’allonge.

“C’est précisément la raison pour laquelle des mises à jour régulières sont indispensables pour la sécurité et la stabilité des appareils”, déclare dans le communiqué Jean-Claude Frick, expert numérique chez Comparis.

Les femmes mettent à jour leur téléphone moins souvent que les hommes. Elles ne sont que 69% à le faire systématiquement, contre 78% des hommes. Les personnes âgées renoncent également plus souvent aux mises à jour que les jeunes.

La complexité de l’installation et un appareil trop ancien sont les principaux arguments avancés pour justifier la non-mise à jour du smartphone. Le manque d’espace de stockage et la durée du processus sont également invoqués.

Source article: Swissinfo.ch/ Source photo: Shutterstock/Floral Deco